Test jeu indépendant Rogue Quest The Vault of the Lost Tyrant

Rogue Quest Indie game Five senses reviews
Rogue Quest Indie game Five senses reviews

Dans un base sous-marine abandonnée, Cassandra Nech, courageuse aventurière membre de la Rogue’s Guild, pénètre une salle remplie de machines. Le voilà ! Le trésor du Tyran des mers ! Mais elle n’a pas le temps de renifler le froid fumet du métal doré que les frères Pinnazza, deux pirates de bas étage, s’en emparent et filent à l’anglaise. Pour couronner le tout, elle est piégée ici-bas et personne ne peut lui ouvrir la porte. Désespérée, elle presse un bouton par curiosité et une voix émane de la vieille boîte métallique. « Qui est-ce ? » Demande-t-elle. Répond alors un homme qui fut une légende, et que tout le monde croyait mort depuis des années : le Tyran des mers lui-même.

 

Si elle n’est pas excessivement originale, l’histoire de Rogue Quest: The Vault of the Lost Tyrant est captivante comme un film d’aventure. Parfois amusantes voire même surprenantes, ses péripéties ne vous laisseront pas vous ennuyer lors de cette agréable (bien que courte) expérience.

 

Vue (Graphismes)

Les graphismes de Rogue Quest: The Vault of the Lost Tyrant sont pixelicieux. Si vous aimez le pixel art, vous serez certainement conquis par ce titre. L’inconvénient de le faire dans une base implantée dans une caverne est cependant que la plupart des décors se ressemblent : du caillou, du caillou partout. Mais voyons le bon côté des choses : les personnages ressortent ainsi d’autant plus et vu qu’ils sont réussis cela n’a finalement que peu d’impact. Chapeau bas pour la petite surprise qui se cache derrière cette porte en métal, mais je n’en dirais pas plus que ce que je dois (les membres d’Expera Game Studio sont italiens, je ne voudrais pas me retrouver au fond de l’adriatique les deux pieds dans le béton…)

Rogue Quest Expera Game Studio Five Senses Reviews
Merci à vous pour le jeu ! Ne me tuez pas s’il vous plaît…

Toucher (Gameplay)

Rien d’exceptionnel ici, juste du point and click classique. Comment ne pas penser à la référence qu’est Monkey Island en voyant ces deux pirates patauds entrer dans la base avec leurs dialogues marrants (mais pas aussi hilarants que ceux de Guybrush Threepwood) ? En un mot, vous êtes face à un problème, vous cherchez un objet pour le résoudre, puis vous en affrontez un autre. Jusqu’à ce que… Ouf, j’ai failli vous spoiler une partie de l’histoire… Enfin si vous me trouvez mort et nu avec un paquet de spagettis dans les fesses, vous saurez de qui ça vient.

Rogue Quest Stone door Five Senses Reviews

Ouïe (Sons)

Peut-être l’un des aspects les plus intéressants du jeu. Ici la musique ne fait pas qu’accompagner l’action, elle EST l’action. Généralement peu de choses se passent à l’écran et la musique crée l’atmosphère qui se veut envoûtante. Parfois aux accents de chants de pirates (re-bonjour Monkey Island), parfois médiévale voire Nobuo Uematsu-esque par moments, elle est littéralement ce qui fait de ce jeu non pas un bon, mais un agréable moment. Et malheureusement, ce dernier est court…

 

Goût (Durée de vie)

…Trop court. Une ou deux heures seulement suffiront pour en venir à bout, du fait de sa facilité en comparaison à d’autres titres. Cette dernière vient principalement du très utile outil qui permet de voir tous les objets avec lesquels le joueur peut interagir. Mais il est tellement utile qu’il limite grandement le temps passé à résoudre les énigmes, sans compter sur les monologues de Cassandra qui nous aiguillent également parfois. Si cela ne dévoile pas tous les secrets du jeu, sa durée de vie s’en trouve grandement limitée. Je parie qu’Expera Game Studio nous crééra une suite si on arrive à faire se qualifier l’équipe d’Italie au mondial, alors regroupons nous pour mettre la pression à la FIFA pour avoir du rab de Rogue Quest !

 

Odorat (Expérience générale)

Barbecue (dans une base sous marine)

Rogue Quest Barbecue Five Senses Reviews

Ok, les barbecues ne sont pas originaux. Ok, ils sont simples. Ok, faire un barbecue dans une base sous marine n’apporte rien de spécial. Mais les barbecues sentent bon, et ils font plaisir. J’ai pris du plaisir à jouer à Rogue Quest : The Vault of the Lost Tyrant, un plaisir simple et vrai. Même si les puristes diront qu’il a volé certaines idées aux références du genre. Alors ce n’est pas le jeu de l’année, surtout pas pour les fans du genre, mais l’achat de ce jeu sera 4 euros bien dépensés si vous voulez passer deux heures d’agréable aventure. Et si vous n’en avez pas assez, refaites vous les Uncharted ou les Indiana Jones. Mais n’oubliez pas la viande sur le grill, la viande carbonisée n’est pas bonne pour la santé.

S4mus (Valentin)

Merci à : Pampel (Nico), MSK (Hervé), Vignou (Quentin), PM (Paul), Srompich (Sai), Sly (Sylvain), Len (Len), Môman et Pôpa.

Laisser un commentaire